top of page

Le portrait réaliste dessin 5 erreurs à éviter

Pour réaliser un portrait au fusain en noir et blanc ou en couleur, il y a des choses à connaître avant de se lancer. Je pratique le dessin depuis 27 ans et je suis devenue portraitiste et bien-sûre au début, j’ai fait beaucoup d’erreurs.

Voici les 5 erreurs à éviter :


1 – Choisir un modèle photo de mauvaise qualité (mal cadrée ou mal centrée et floue)

En effet, le choix de la photo est important, une photo de bonne qualité permet une meilleure vue des détails et traits de visage, donc cela facilite le dessin. C’est nécessaire d’avoir une certaine visibilité des traits des yeux et de ceux de la bouche, ces détails font les traits de charactère d’un visage. Tout simplement, si on se fie uniquement à la photo, certains détails nous échappent parfois et il faut revenir voir la photo avec un œil neuf.

2- Choisir le mauvais matériel

Le feuilles Canson et les crayons de papier, c’est bien pour l’école, mais ce n’est pas adapté pour le portrait. Tout simplement il faut du matériel adapté et de qualité, et pour cela il faut accepter d’y mettre le prix. Si vous souhaitez de bons rendus avec des contrastes forts il vous faut des crayons et fusains tendres avec un fort pouvoir couvrant. Voici le matériel que j’utilise :

Papier : Pastel Mat de Clairefontaine plusieurs formats et couleurs disponibles

Crayons : Fusains charcoal de Conté 2B puis HB et Grey warm de Faber Castell

Craies de pastel sec : pastels tendres de Sennelier et de Jaxell

Gomme mie de pain

Pinceau à estomper 50PB : de Leonard

Estompe en papier de Conté (conseil ; ne pas estomper avec les doigts pour du fusain, ça laisse des traces sur la feuille)

3 – Penser : « je n’y arriverai pas »

C’est faux, pratiquer le dessin est accessible à tous, c’est aujourd’hui plus facile, car il existe de multiples méthodes pour apprendre, notamment des tutos et autres logiciels permettant de s’entraîner. Pour certains dessinateurs les exercices seront nombreux et les progrès plus lents. Mais qu’importe, il ne faut jamais se décourager. C’est la pratique régulière qui permet de créer un lien fiable entre l’œil, le cerveau et la main.

4 – Négliger les détails

Les détails sont très importants, car le plus souvent on veut reproduire une photo à l’identique. Ce qui est facilement visible est facilement identifiable par le cerveau, le nez, la bouche, les yeux, mais attention, les détails qui font le caractère d’une personne ne sont pas toujours identifiables par notre cerveau car nous ne voyons pas tous les choses de la même manière. Les détails dont je parle : la commissure des lèvres et tous les petits muscles autour de la bouche, les creux des joues, les plissures des paupières, les poches sous les yeux, la courbure des sourcils, l’implantation de cheveux etc. Un conseil faites un quadrillage de votre photo et reportez ce quadrillage au bon format à la bonne échelle sur votre feuille si elle est plus grande, cela vous servira de repère pour l’emplacement de ces détails.

5 – Gommer sans arrêt

Cela peut paraître étonnant mais je gomme très peu, et pourtant je fais des erreurs. La gomme mie de pain en gommant, frotte la feuille et celle-ci garde une sorte de pellicule et lisse la feuille petit à petit et laisse des traces difficilement effaçables. Alors je recouvre simplement l’erreur avec du pastel sec de la bonne couleur. J’utilise les crayons au début mais le croquis est fait d’un trait léger pour éviter les repentirs (corrections).


Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page